Catégories
Enfance et développement

Le gouvernement annonce un programme élargi de soutien à l'emploi

Le gouvernement a annoncé que son programme de soutien à l'emploi (JSS) sera étendu pour protéger les emplois et aider les entreprises à fermer leurs portes en raison des restrictions relatives aux coronavirus. Il paiera les deux tiers des salaires des employés pour protéger les emplois au cours des prochains mois – et les subventions en espèces pour les entreprises tenues de fermer lors de verrouillages locaux augmenteront jusqu'à 3 000 £ par mois.

Le chancelier de l'Échiquier, Rishi Sunak, a déclaré: «Tout au long de la crise, le moteur de notre politique économique n'a pas changé. J'ai toujours dit que nous ferons tout ce qui est nécessaire pour protéger les emplois et les moyens de subsistance à mesure que la situation évolue. L'expansion du programme de soutien à l'emploi fournira un filet de sécurité aux entreprises du Royaume-Uni qui sont tenues de fermer temporairement leurs portes, en leur offrant le bon soutien au bon moment. Dans le cadre de ce régime, les employeurs ne seront pas tenus de contribuer aux salaires et ne seront invités à couvrir que les NICS et les cotisations de retraite, une très petite proportion des coûts globaux de l'emploi. On estime qu'environ la moitié des réclamations potentielles n'entraîneront probablement pas de NIC de l'employeur ni de cotisations de retraite à adhésion automatique et ne seront donc pas soumises à une contribution de l'employeur. »

Purnima Tanuku OBE, directrice générale de la National Day Nurseries Association (NDNA), a déclaré: «Les prestataires de services de garde comme les crèches sont en première ligne pour soutenir les familles dans tout le pays. Ils sont un élément essentiel de la garde et de l’éducation des enfants ainsi que du maintien de l’économie et ne seront donc pas pris dans les verrouillages locaux.

«Cependant, nous avons vu des cas où les structures de garde d'enfants sont tenues par Public Health England de fermer pendant des périodes d'une semaine ou plus à la fois en cas de cas positif de Covid-19, ou où le personnel doit s'isoler en attendant des tests.

«Nous voulons avoir l'assurance que le dernier soutien annoncé par la chancelière sera mis à disposition du secteur de la garde d'enfants. Les crèches et la main-d'œuvre étaient déjà en difficulté en raison d'un sous-financement chronique. Ce nouveau soutien en congé doit être mis à disposition afin qu'ils soient en mesure de couvrir leurs frais de personnel lorsqu'ils doivent fermer. Ceci est essentiel pour garantir que ces paramètres peuvent rester ouverts et continuer à fournir un service vital. »

Le programme débutera le 1er novembre et sera disponible pendant six mois, avec un point de révision en janvier.

Le communiqué de presse complet sur le site officiel du gouvernement est disponible ici.

Vues du message: 35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *