Catégories
Enfance et développement

L'écart linguistique pourrait être amélioré avec de nouvelles séances de rattrapage pour les premières années

Un programme de «rattrapage» pour les enfants de quatre et cinq ans pourrait être «crucial» pour combler l'écart de désavantage qui «s'élargira inévitablement» pendant la fermeture des écoles, suggère une nouvelle recherche.

Le programme, conçu pour améliorer les compétences linguistiques des enfants, s'est avéré stimuler les progrès des élèves de trois mois supplémentaires, selon le Fondation pour la dotation en éducation (EEF).

Le professeur Becky Francis, directeur général de l'EEF, a déclaré que les séances pourraient être un moyen "particulièrement efficace" d'aider les enfants à rattraper leur retard après la fermeture de l'école.

La Nuffield Early Language Intervention (NELI), conçue pour améliorer les compétences linguistiques des enfants de quatre et cinq ans en retard, a été testée par 93 écoles à travers l'Angleterre et évaluée par une équipe de chercheurs indépendants de l'EEF.

Les assistants pédagogiques ont reçu deux jours et demi de formation et des plans de cours détaillés afin qu'ils puissent animer des «sessions courtes et structurées», souvent autour de sujets quotidiens tels que «le temps» et «ce que nous portons», avec de petits groupes d'élèves de l'accueil. Récompenser les enfants était une «caractéristique intégrale» de chaque session, allant de «louanges verbales ciblées» à des incitations plus formelles comme un «prix du meilleur auditeur». Les chercheurs ont conclu que les enfants qui ont reçu le programme NELI ont fait l’équivalent de trois mois supplémentaires de progrès en compétences linguistiques, en moyenne, par rapport aux enfants qui ne l’ont pas reçu.

Lire l'histoire complète ici.

Vues du message: 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *