Catégories
Enfance et développement

Les fournisseurs de services de garde de la petite enfance «continueront comme d'habitude»: ministère de l'Éducation

Le ministère de l'Éducation a mis à jour ses «Actions pour la petite enfance et les prestataires de soins pendant l'épidémie de coronavirus (COVID-19)» pour le personnel et les enfants définis comme «cliniquement extrêmement vulnérables».

De manière significative, les lignes directrices indiquent que «À tous les niveaux d'alerte COVID locaux, on s'attend à ce que l'éducation et la garde d'enfants continuent normalement. Le gouvernement a été très clair que la limitation de la fréquentation des écoles et autres établissements d'enseignement ne devrait être effectuée qu'en dernier recours, même dans les zones où le niveau d'alerte local est élevé ou très élevé.

Un nouveau conseil donné au personnel déclare: «Si une zone est au niveau d'alerte COVID local moyen, élevé ou très élevé, et que le personnel cliniquement extrêmement vulnérable est incapable de travailler à domicile, il doit quand même se rendre sur le lieu de travail car le lieu de travail doit être sécurisé COVID, où le système de contrôle de ce guide est mis en œuvre conformément à la propre évaluation des risques sur le lieu de travail du milieu. » Il met cela en garde en ajoutant: «Le gouvernement peut recommander des mesures de protection formelles plus restrictives pour les personnes cliniquement extrêmement vulnérables, dans les zones d'alerte les plus élevées, sur la base des conseils du médecin-chef. Dans cette situation, le personnel cliniquement extrêmement vulnérable ne devrait pas se mettre au travail si des conseils de protection sont en place dans leur région ou dans la région où ils travaillent. »

Un nouveau conseil donné aux enfants déclare: «Les enfants et les jeunes cliniquement extrêmement vulnérables devraient continuer à fréquenter l'école, ou d'autres établissements d'enseignement, à tous les niveaux d'alerte COVID locaux, à moins qu'ils ne soient l'un des très petits nombres sous soins pédiatriques (comme une greffe récente ou enfants très immunodéprimés) et ont été avisés par leur médecin généraliste ou clinicien de ne pas se rendre sur place ». Il ajoute également: «si des conseils de protection formels dans les zones locales les plus touchées sont introduits, ce sera pour une période limitée et« le gouvernement écrira séparément aux familles pour les informer s'il leur est conseillé de protéger et de ne pas assister à une milieu éducatif ».

La définition des «groupes cliniquement extrêmement vulnérables» telle que publiée sur le site officiel du gouvernement peut être trouvée ici.

Les directives complètes, telles que publiées sur le site Web officiel du gouvernement, sont disponibles ici.


Vues du message:
17


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *