Catégories
Enfance et développement

Nouvelles directives gouvernementales publiées pour les établissements d'enseignement et de garde d'enfants

Le samedi 31 octobre, le Premier ministre a annoncé de nouvelles restrictions nationales, d'une durée du jeudi 5 novembre au mercredi 2 décembre, pour contrôler la propagation du coronavirus (COVID-19).

Dans le cadre de cette orientation, le gouvernement confirme qu'il ne fermera pas les établissements de la petite enfance, les écoles, les collèges ou les universités d'enseignement supérieur (FE) et définit les mesures suivantes pour les services de garde de la petite enfance:

Les parents et les tuteurs peuvent continuer à accéder aux services de garde de plusieurs manières pendant la durée des restrictions nationales:

  • les paramètres de la petite enfance et les gardiennes d'enfants restent ouverts et les parents peuvent continuer à utiliser ces paramètres normalement
  • les parents pourront accéder à d'autres activités de garde d'enfants (y compris des soins complémentaires) lorsque cela est raisonnablement nécessaire pour permettre aux parents de travailler, de chercher du travail, de suivre une éducation ou une formation, ou à des fins de soins de répit pour les soignants
  • les nounous pourront continuer à fournir des services à domicile
  • les parents peuvent former une bulle de garde d'enfants avec un autre ménage à des fins de garde d'enfants informels, lorsque l'enfant a 13 ans ou moins
  • certains ménages pourront également bénéficier du fait d'être dans une bulle de soutien, ce qui permet aux ménages célibataires adultes de rejoindre un autre ménage

Les établissements devraient continuer à entreprendre des évaluations des risques et à mettre en œuvre le système de contrôles défini dans les orientations.

Lors de l'annonce du 31 octobre, le Premier ministre a annoncé que le programme de maintien de l'emploi contre le coronavirus (CJRS) sera prolongé jusqu'à fin mars 2021 (jusqu'à 80% du salaire actuel pour les heures non travaillées, jusqu'à un maximum de 2500 £). L'accès des prestataires de la petite enfance au CJRS reste tel que publié. Le programme de soutien à l'emploi, qui devait entrer le dimanche 1er novembre, a été reporté alors que le programme de rétention des emplois contre le coronavirus est en cours d'extension.

Les locaux commerciaux contraints de fermer en Angleterre doivent recevoir des subventions d'une valeur maximale de 3 000 £ par mois au titre de la subvention de soutien aux restrictions locales. En outre, 1,1 milliard de livres sterling est accordé aux autorités locales pour leur permettre de soutenir les entreprises plus largement.

Au sujet de l'extension du CJRS, Purnima Tanuku OBE, directrice générale de la National Day Nurseries Association (NDNA), a déclaré: «Prolonger le programme de maintien de l'emploi du coronavirus jusqu'à fin mars est une bonne nouvelle pour les employeurs car son remplacement devait régime beaucoup moins généreux.

«Cependant, le souci des crèches est de savoir comment s'assurer qu'elles disposent du personnel dont elles ont besoin pour rester ouvertes. Alors que nous nous tournons vers l'année prochaine, nos membres s'inquiètent des modalités de financement pour le printemps et au-delà. Comme la crèche moyenne continue d’avoir moins d’enfants que d’habitude, il est essentiel que le gouvernement donne la certitude que les établissements ne perdront pas de financement à cause de la pandémie. Cette clarté est nécessaire maintenant et ne peut être laissée qu'à la dernière minute.

«Les prestataires de services de garde doivent trouver des coûts de fonctionnement plus élevés pour assurer la sécurité de leurs crèches, mais la baisse de la demande a décimé leurs revenus. La NDNA a fait pression pour obtenir un financement transitoire et un examen à plus long terme des tarifs qui reflètent les coûts réels. »

Vous trouverez ici les directives complètes sur l'impact des nouvelles restrictions nationales pour contrôler la propagation du coronavirus (COVID-19) sur l'éducation, la garde d'enfants et les services sociaux pour enfants, telles que publiées sur le site officiel du gouvernement.

Les nouvelles restrictions nationales à partir du 5 novembre (dans leur intégralité) sont disponibles ici.


Vues du message:
213

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *